27.04.2019

Médée | Medea Senecae


Oper von Luigi Cherubini | Chorstück von Iannis Xenakis | Monolog aus »Medeamaterial« von Heiner Müller

LA CALLAS ET LA VENGEANCE AMÈREUn Opéra, une Suite et 2000 ans d'histoire culturelleAu début du 19ème siècle, ceux qui voulaient connaître le succès devaient faire leurs preuves à Paris, capitale de l'Opéra. En dépit ou peut-être bien à cause des troubles révolutionnaires, la métropole sur les rives de la Seine était considérée comme la plus moderne ville du monde. Les compositeurs d'opéra italiens, la mère patrie de cette forme d'art, auraient tout donné pour décrocher une commande de la part d'un Théâtre parisien. Luigi Cherubini fut l'un de ces chanceux. Parmi la multitude de talents prometteurs, c'est lui qui fut choisi, et on lui donna sa chance avec son opéra « Médée ». Le succès à Paris ne fut pas immédiatement au rendez-vous, mais entretemps on avait eu vent de l'italien à Vienne et dans d'autres villes, et sa carrière prit un tournant favorable. Peut-être « Médée » serait-il tombé aux oubliettes si Maria Callas n'avait pas organisé une renaissance spectaculaire de cet opéra. Comme aucune autre avant elle, la Primadonna incarne la magicienne de la mythologie grecque méditant sa vengeance, qui commence par tuer sa rivale puis ses propres enfants, afin de détruire la vie de son mari Jason. La musique de Cherubini a longtemps été considérée comme trop austère et trop formelle, des attributs qui valent également pour la musique du compositeur et architecte grec Iannis Xenakis, décédé en 2001. Il est ainsi logique d'intégrer sa Suite « Medea Senecae » dans l'opéra de Cherubini : les défenseurs de Cherubini sont aussi éminents en leur temps que les admirateurs de Xenakis à la fin du 20ème siècle. Ici des noms tels que Ludwig van Beethoven ou Johannes Brahms ; là-bas des pointures telles que l'architecte et le maître de Xenakis Le Corbusier ou encore Pierre Boulez.Le chorégraphe Demis Volpi né à Buenos Aires travaille depuis 2004 avec le Ballet de Stuttgart. Tout d'abord en tant que danseur soliste et jusqu'en 2017 en tant que chorégraphe résident. Dès 2007, il attire le regard des critiques qui le considèrent comme un « jeune chorégraphe remarquable ». Volpi a créé plus de 30 ?"uvres à travers le monde. En 2017, le magazine Opernwelt le nomme « jeune artiste de l'année » pour sa production de « Death in Venice » à Stuttgart.

Veranstaltungsort:

Saarländisches Staatstheater, Spielstätte Großes Haus Schillerplatz 1
66111 Saarbrücken
Anfahrt

Kontakt:

info@staatstheater.saarland Veranstaltungsort-Website

Tickets:

am Samstag 27.04.2019 um 17:30 Uhr Tickets buchen Telefon:
0049 (0)681/ 3092 486

Uhrzeit:

Letzte Aufführung ab 19:00 Uhr bis 22:30 Uhr

Simple Share Buttons
Einwilligungserklärung
Wir nutzen Tracking-Services der Open-Source Software Matomo (https://matomo.org/auf unserer Website, um die Nutzung unserer Website analysieren und regelmäßig verbessern zu können. Der Dienst wird hierbei auf unseren eigenen Servern gehostet. Eine Übertragung der Daten an Dritte findet nicht statt. Über die gewonnenen Statistiken können wir unser Angebot verbessern und für Sie als Nutzer interessanter ausgestalten. Die erhobenen Daten werden von uns pseudonymisiert gespeichert und pseudonym analysiert. Rechtsgrundlage für die Nutzung der Tracking-Services ist Art. 6 Abs.1 S.1 lit. a DSGVO.